Compagnie & Pélerins

Forum de discutions autour de 'la Guerre de 100 ans' et l'Histoire Vivante
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le nouveau forum de la Compagnie des Porte-Peste, 1382
http://porte-peste-1382.forumotion.com/

Partagez | 
 

 la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...

Aller en bas 
AuteurMessage
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Age : 45
Localisation : Sablons
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Jeu 22 Oct - 21:25

Voici un récit, résumant la bataille de Rosebecque en 1382, où la Flandre se fit écraser par l'Ost royale.
Notre compagnie, est un groupe de x lances, démobilisé suite a cette victoire. Nous retournons vers le sud-ouest par la vallée du rhone en agissant telle une compagnie d'aventure sur le chemin du retour...
Il nous reste a définir un nom pour notre compagnie de routier.
note : en effet, le nom de notre asso reflète davantage un theme. Tous ne sont pas interessé par l'aspect militaire représenté par une compagnie d'aventure, de Compagnie & Pélerins (d'où le "Compagnie" au singulier), et se reconnaitrons par contre davantage comme Pélerin.

"La bataille de Rosebecque (1382)
La grande querelle des Gantois et du comte de Flandre avait recommencé en 1379 pour une question d’impôts, et bientôt presque toute la Flandre de langue flamande avait pris parti pour les Gantois. Ceux-ci élurent pour dictateur Philippe Artevelde, le fils du grand Jacques Artevelde qui avait été maître de la Flandre pendant le règne de Philippe de Valois.

Dès la première rencontre, le comte Louis de Flandre fut battu et ne dut son salut qu’à la fuite. Le duc de Bourgogne, son gendre, convoqua à Compiègne tous les seigneurs du royaume de France et fit décider que le roi devait secours à son vassal le comte de Flandre (1382).

L’armée féodale convoquée à Arras, tandis qu’Artevelde assiégeait Oudenarde, se mit en marche à l’entrée de l’hiver. Elle comptait dix mille lances, avec des masses de cavalerie légère et d’infanterie. Le jeune roi Charles VI était là en personne, avec la noblesse de France réunie à la noblesse des Pays-Bas, sous la conduite du connétable Olivier de Clisson, le meilleur des capitaines bretons après du Guesclin.

Au lieu d’attendre l’ennemi devant son camp d’Oudenarde, Artevelde, effrayé des premiers succès d’Olivier de Clisson et craignant que les gens du roi ne parvinssent à lui enlever Bruges, vint avec une grande partie de ses forces couper le chemin de Bruges au roi.

Le choc eut lieu au village de Rosebecque. Artevelde commit la faute de mettre tous ses gens en un seul corps, sans ailes ni réserve. Le connétable de Clisson, au contraire, déploya un corps de bataille égal à celui des Flamands, puis deux ailes à gauche et à droite. Les Flamands chargèrent comme des sangliers et enfoncèrent le centre de l’armée royale, mais les deux ailes, se repliant, les serrèrent si fort qu’ils ne pouvaient plus même faire usage de leurs piques. Le centre revint à la charge et ces trois corps enveloppant les Flamands les étouffèrent.

Les Flamands perdirent sur place vingt-cinq mille hommes. Le lendemain, on retrouva le corps de Philippe Artevelde sous un monceau de cadavres. Pas un Gantois n’avait fui (27 novembre 1382)."
</FONT>
Revenir en haut Aller en bas
Baptiste



Age : 35
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Jeu 22 Oct - 22:43

Cette petite histoire me plait bien !

En effet il ne reste plus qu'à trouver un nom à la compagnie. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Age : 45
Localisation : Sablons
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Ven 23 Oct - 0:47

Les perdants ont leur blason (la région de Gant en Belgique) ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Blason_ville_be_Gand_(Flandre-Orientale).svg

Je verrais bien un nom en rapport avec cette victoire et la mise a bas symbolique de ce lion couronné et équipé d'un collier.

Quelques idées.... LA COMPAGNIE....
... du fléau de Gant
... du Lion d'argent enchainé
... des corbeaux du Lion
... de la fosse au Lion
... du Lion esbourdi

Sinon, nous pouvons nous nommer a la mode de cette époque .... La Compagnie...
... Saint George (patron des mercenaires)
... du Cygne
... de la pucelle
... etc...
Revenir en haut Aller en bas
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Age : 45
Localisation : Sablons
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Ven 23 Oct - 3:10

Revenir en haut Aller en bas
Enguerand de montmein

avatar

Localisation : Oullins
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Sam 24 Oct - 17:45

Pourquoi definir un nom de compagnie,alors que nous sommes une lance.Les lances n'avaient pas de nom me semble t'il .
Revenir en haut Aller en bas
Enguerand de montmein

avatar

Localisation : Oullins
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Sam 24 Oct - 18:00

Il serait aussi intérréssant de savoir qui fait quoi dans la compagnie.de Aussi il serait possible de batir un scenario crédible tous en tenant compte des roles de chacun.Perso je peut tenir celui du marchand et celui du soldat.
Revenir en haut Aller en bas
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Age : 45
Localisation : Sablons
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Sam 24 Oct - 18:49

Erreur. Nous ne sommes pas une lance. Nous sommes bien une compagnie composée de x lance.
Va donc sérieusement définir la lance en 1382. Je suis en train de bosser sur les roles de chacun. Je vous en ferais l'exposé et vous me direz ce que vous en pensez.
A priori, Pascal, vu que tu n'est plus militaire, je te verrai bien en tant qu'agent comptable gestionnaire de la compagnie. Je cherche le nom, ca doit etre un truc comme chambellan ou sénéchal de compagnie... un rond de cuir gratte papier quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Enguerand de montmein

avatar

Localisation : Oullins
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Lun 26 Oct - 0:41

No problemo.Cela dit ils nous manquent de la soldatesque.
Revenir en haut Aller en bas
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Age : 45
Localisation : Sablons
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Lun 26 Oct - 14:16

Le recrutement est un point impératif.
Chacun peut y participer. Il y a plusieurs médias : affichage, tracts, connaissances, blog...
Mais il faut aussi que nous ayons une activité a proposer... Donc paufiner le calendrier et le resptecter. Je vais essayer de dégoter une salle sur Vienne pour les ateliers.
Je suis en train de faire une affiche... Mais réflexion faites, chacun pourrait proposer une affiche t un tract (noir et blanc sur papier couleur).
Je pourrais faire des photocop a mon taff et on se fait une aprem de disptrib et affichage rapidement.
Si ca vous dit, je fixe la date butoir au 5/11. On se vois le soir sur Vienne, on choisie, et on distribue et affiche le 7/11. Ca vous dit ??
Revenir en haut Aller en bas
Baptiste



Age : 35
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Lun 26 Oct - 14:40

En effet maintenant que le projet est lancé, il faut pour que l'asso. décolle, recruter.

Je peu de mon côté faire distribuer sur les campus de Lyon II et Lyon III (sur les quais) des tracts...
Sinon il faudra aussi faire un peu de pub sur les forums (GSM, GMA...)

On peu peut être aussi "piquer" quelques membres aux asso. locales... Je pense a excalibur rhône par exemple. A l'époque ou je les côtoyaient, certains étaient plus orientés XIVe et pas forcement tenté par l'évocation Xe qu'il tentent de mettre en place...

Enfin une chose est sur, il nous faut de la piétaille !! Parce que 3 ou 4 combattants pour une compagnie c'est un peu léger ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Age : 45
Localisation : Sablons
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Lun 26 Oct - 16:16

Ouaip +1 !
On en parle lors de la réunion, mais si tu as des contacts chez exca, autant que tu t'en charge... Très très bonne idée
Revenir en haut Aller en bas
Enguerand de montmein

avatar

Localisation : Oullins
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Mar 27 Oct - 23:47

3 personnes,de qualité,devrait faire l'affaire.Des males bien sur...
Revenir en haut Aller en bas
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Age : 45
Localisation : Sablons
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Mer 28 Oct - 20:48

Mais la ribaude sera bienvenue !!! lol

Non, meme si nous n'avons pas la prétention de devenir BM, il nous faut des gens pour nos activités...
De toute facon la 1ere année c'est du gueux, pour préparer notre 2e année.
J'aimerai qu'on mette en place des entrainement de combat : renforcement musculaire, endurance, manoeuvre de groupe, etc. Je pense articuler cela par de la marche en equipement lourd, puis entrainement au combat avec les armes choisies dans le projet que je vais vous proposer...
Revenir en haut Aller en bas
Baptiste



Age : 35
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Jeu 29 Oct - 1:24

Ouais cool !

Martelage de casque à l'arme d'hast, je votre pour ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Age : 45
Localisation : Sablons
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Sam 7 Nov - 1:11

Pour en revenir a notre route...

Quel nom choisir ? Personne ne m'a donné ni d'exemple, ni d'avis !!
Courage les gars, lancez vous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Enguerand de montmein

avatar

Localisation : Oullins
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: un petit essai sans pretention.   Jeu 4 Fév - 22:54

Hiver de l’an de grâce 1382,cela fait plusieurs semaines que nous avons quittés les Flandres.Notre compagnie a faim et froid sur les routes du sud de la Bourgogne car depuis quelques jours la neige s’est mise à tomber abondament.Elle a chassée la boue qui nous accompagnais depuis notre départ. S’en ai fini de cette mêlasse gluante qui nous colle aux chaussures.Fini de redoubler d’effort à chaque mètres parcourus.Fini de voir notre charrette s’enliser
Jusqu’ aux essieux.Notre pauvre âne que nous avons surnommés
Didier va pouvoir prendre un repos bien mérité. Depuis l’arrivée de
la neige nous avons pu accélérer notre allure et ce soir nous dormirons au chaud.
Fini les abris de fortune, les nuits sans paillasse tous serrées les uns sur les autres autour d’un feu sans chaleur.
Ce soir nous allons ripailler. A nous les bonnes volailles bien grasse de Bresse. A nous le vin de Calade et avec un peu de chance pourrons nous culbuter quelques ribaudes.
Ce soir nous dormirons à Anse, Petite ville fortifier à 10 lieues au nord de Lyon. Nous y retrouverons notre amis Henri Térrail tenancier de l’auberge du bec fin .Cela fait au moins 5 mois que nous avons quitte Lyon, 5 mois de marche par tous les temps pour rallier Arras ville ou se sont donnés rendez vous le Roi de France et le Duc de Bourgogne.
Ce dernier nous a engages dans son ost le temps que durera la guerre contre les Gantois. L armée du Duc sera commandé par son maréchal : Gui de Pontaillet. Ce vieux soldat que nous connaissont bien nous a prit son sous aile, nous ferons partie de sa garde rapprochée. Cette campagne s’achèvera pour nous a Rosselbeke entre Ypres et Coutrai.


Ce 29 novembre au matin l’armée franco Bourgignone va affronter les chaperons blanc commandé par Philippe Van Artevelde. Depuis des mois les Gantois se sont révoltes contre le Comte Louis de Flandre.
Les chaperons blancs se sont emparés de Bruges puis ils ont saccagés le châteaux contal de Mael.
Cependant le réaction ne s est pas fais attendre, Français et Bourguignon sont entrés en campagne. Le maréchal de Sancerre et Olivier de Clisson accompagne le Roi. De nombreux seigneurs et routiers sont du voyage.
Des bretons surtout.
Tout ce beau monde, par un matin froid et brumeux va croiser le fer

Dieu nous garde.
Ce jour sera celui de la chevalerie .une journée de l’épée.

Les vieux hommes d’armes que nous sommes, entourent notre capitaine notre chef, Gerbault de Corcelle. Il est bâtard de Pierre d’Armagnac. Gérault, même si à 38 ans n’est pas encore chevalier est l’incarnation même des ces derniers. Il est brave, droit, fier et en quête de gloire.
Mais la gloire nous autres nous ne l’avons jamais connus. Depuis 20 ans notre vie n’est que rapine, pillage, viol, violence et souffrance.
Notre vie de routier nous a emmener en Espagne en Alsace et de partout à travers le Royaume de France Nous sommes ce que la guerre Franco Angloise a engendrée de pire. Gérault lui a su rester digne au milieu de cet océan de violence et de barbarie. Il a toujours su nous garder des pires comportements. Ils nous a évites à tous la damnation éternelle. Je l’avais rencontré en 1362 alors que je servais son les ordres D’Arnaud de Cervolle dit l’archiprêtre. Les tard venues venaient de nous massacrés à Brignais. Gérault m’a ce jour la sauvez d’une mort certaine.

Je me nome Engerrand de Montmein cadets d’un nobliau du Forez. Très jeune je fus envoyé à l’abbaye d’Ainay pour y devenir un homme de dieu. Mais je fus, à l’age de 18 ans chassé à cause de mon peu de religion. Moine défroqué je partis alors à l’aventure. Fils de dieu perdu au milieu de toute cette soldatesque.

Plus tard nous a rejoint Vincenzo di Urzi originaire des Pouilles en Italie. Il était venu chercher fortune dans le Royaume de France.
Vincenzo était d’une force collosale, un véritable Hercule, mais derrière cette force brute ce cachais un être doux et sensible

Nous accompagnais aussi Cabaret, un Savoyard grand amateur de croûtes de fromages fondues. Infatigable bavard et grand érudit, dieu l’avais doté d’une mémoire prodigieuse. Il était passé maître dans le maniement de l’arbalète de guerre et son tir fut toujours d’une précision remarquable.

Batiste étais de plus jeune de nous tous Il s’était joint à nous 2 ans auparavant. Ils errait alors avec une bande de Dauphinois ignare et cupide. C’était un bon camarade, inépuisable comme tous ceux de son age. Il avait, malgré ces 21 ans la sagesse d’un ancien .Jamais il ne prenait de risque insensé et c’est toujours avec humilité qu’il écoutait les conseils des plus vieux.

Pour finir il y avait parmi nous une fille, Assoupe disait tel se nommé.
Elle m’aidait souvent à faire le feu et la popote et plein d’autres choses C’était un peu notre mère à tous. Enfant elle avait été abandonnée par ses parents. Elevée chez un oncle elle s’enfuit à l’age de 18 ans. C’est alors qu’elle vendait son corps aux plus offrants que Gérault l’a rencontré dans quelques ruelle glauque de Vienne.
Il prit alors pitié de la pauvrette et décida avec notre accord de la prendre dans notre compagnie.

Nous six nous formons le cœur de notre compagnie d’aventure ou vient parfois se greffer quelques compagnons de passage.

Notre compagnie est intégrée avec le reste de la piétaille Bourgignone, sur les arrières de la bataille du Maréchal Gui de Pontaillet. Devant nous se tiens toute la fine fleur de la chevalerie Française.
En face de se dispositif les chaperons blancs se sont constitués en carré tel les armées D’Alexandre le Grand. Ils s’avancent vers nous armées de longues lances acérées.
La chevalerie Franco Bourgignone n’y tiens plus et dans un fracas indescriptible ses hommes de fer s’élancent à bride abattue sur la piétaille ennemie.
Le choc est effroyable, les montures viennent s’empaler sur les premiers rangs de piquiers. L’infanterie Gantoises' a subit le choc mais ne pli pas. Les chevaliers tombe sous leurs destriers et il faut tout le courage de leurs écuyers pour leur éviter une mort ignominieuse.
C’est dans un grand désordre que la cavalerie fait demi tour, nous laissant seul face aux troupes Gantoise.
Hélas ce n’est pas la première fois que nous connaissons pareil situation .Nous savons maintenant à quoi nous attendre. Cela va être à notre tour de subir les assauts des Gantois .Cachés derrière nos pavois nous allons devoir résister le temps que la cavalerie se ressaisisse.
Nous nous serons les uns contre les autres pour ne faire plus qu’un corps. Nous devons absolument éviter d’être bousculer et mis à terre car sont serions alors piétines ou achevés par les couteliers ennemis.
Pour l’instant ce sont nos premiers rangs qui encaisse le coup ils plient et rompent de toutes part. Ils reculent en ordre sur notre position. Nous devons résister sinon nous courrons au massacre.
Gui de Pontaillet prend les devants ils nous lancent, nous les troupes les plus aguerris dans la bataille

« Tenez la ligne. Nous hurle t’il
Tenez la ligne
Apres une pose bien méritée les Gantois lancent une nouvelle attaque
Leurs pieux nous harcèles de toutes part. Ils viennent frapper nos écus et nos heaumes. L’un d’eux frolle mon Chapel et viens s’écraser sur le heaume de Gérault mais s’en faire de dégât. Dans un tel chaos nous n’avons plus peur l’excitation est à son comble nos corps se sont raidis, notre champ de vision s’est rétrécie, nos cœur battent la chamade.
Nous ne somme plus des hommes nous somme devenues des guerriers.
A grand coup de hache de guerre nous brisons les lances et fendons des crânes. Certains hommes cries d’autres pleurs ou s’enfuies en hurlant. Après de longues minutes d’incertitude l’attaque ennemie s’arrête. Nous ne reculons plus nous avons tenu la ligne .Maintenant chacune des armées doit retrouver un second souffle, ces longues minute de combat nous ont donne terriblement soif. Nous avalons tous, d’un trait, le contenu de nos gourdes.
Mais voila qu’un chevalier Bourguignon traverse nos rangs c’est Jhean de Citeaux accompagné de ces trois écuyers. Ils chargent sur
L’ennemie lance à l’horizontale. Ces fous vont au suicide ou à la gloire.
Nous leur emboîtons le pas. Mais très vite jean de Citeaux et ses écuyers sont mis à terre et se retrouvent pris au pièges encerclés de toutes part. Nous avons très vite compris la gravité de leur situation.
Nous repoussons dans notre dos nos écu et avec nos haches de guerres nous nous frayons un passage jusqu’au fougueux bourguignons.
Gérault est en transe, rien ne peut l’arrêter il décapite d’un coup de hache un Gantois qui s’apprêtais a frapper le seigneur de Citeaux. Un violent coup de lance vient se fracasser sur son plastron. Les coups pleuvent de toutes part. Le Cab est légèrement blessé à l’aine et moi je suis blessé à la main gauche. Nous avons enfin dégagé nos quatre valeureux Bourguignons. Ils sont couverts de sang, le leur et celui de leurs ennemis. C’en ai fini pour le moment et c’est accompagné de nos quatre rescapé que nous réintégrons notre rang.

« Vous venez de me sauvez la vie soldats, Rejoignez donc ma bannière mes amis. Nous lance alors jean de citeaux.


A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Cabaret

avatar

Age : 48
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   Ven 5 Fév - 0:18

cabaret mangeur de croute fondue ... LOL
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...   

Revenir en haut Aller en bas
 
la bataille de Rosebecque en 1382 ou la raison de notre compagnie d'aventure...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ordre de bataille du 1er BEP sur la RC4
» Bataille d'EYLAU (Russie)
» Ordre de bataille des Armées à Waterloo. E-M, et Garde
» Bataille de la NIVELLE (Pyrénées-Atlantiques), 10 novembre..
» Historique de la bataille de Ligny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie & Pélerins :: Compagnie & Pélerins - Publique :: Les Grandes Histoires-
Sauter vers: